Association "Oui à la 2x2 voies" Lyon-Toulouse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 19 janvier 2016

Nouvelle concertation pour le contournement de Langogne - Réunion publique du 5 octobre 2015

Pour des raisons financières la DREAL a décidé de réduire le contournement de Langogne-Pradelles, objet de la concertation de 2006, au seul contournement de Langogne dans un premier temps. Le Contrat de Plan Etat-Région a permis de dégager un budget pour une étude de cette nouvelle proposition qui a été présentée en réunion publique à Langogne le 5 octobre 2015

lire la suite

jeudi 7 décembre 2006

REUNION PUBLIQUE DE CONCERTATION DE MENDE le 06 décembre 2006

Environ 150 personnes étaient présentes. D'autres réunions ayant eu lieu en même temps à MENDE, on peut se féliciter d'une telle participation.

lire la suite

mercredi 6 décembre 2006

REUNION PUBLIQUE DE CONCERTATION DE BARJAC le 4 décembre 2006

Après une brève présentation par Monsieur le Directeur de l’Equipement, de nombreuses questions furent posées, bon nombre d’entre elles résultaient moins d’une soif d’information que du souhait d’obtenir des modifications au tracé, voire au projet de 2x2 voies.

Le principal souci des contestataires concernaient le tracé à proximité de Raspaillac et Viala-Bas, jugé trop pénalisant pour les familles habitant ces hameaux.

Question : Qu’adviendra-t-il, si le fuseau de 300 m est accepté et qu’ensuite, sur l’un ou l’autre des tracés, une enquête publique est négative ?

- En fonction de la nature du refus, il peut y avoir prise en compte des observations et modifications apportées au tracé.

Question : Pourquoi la rocade ouest de Mende, n’est-elle pas prévue d’arriver en aval du pont ferroviaire, ce qui obligera les camions hors gabarit à continuer de transiter par Barjac ?

- Les études ne sont pas terminées, mais pour le moment, l’instabilité majeure du Causse de Changefège semble nous interdire de passer en creusant dans sa base.

Question : Quand vous parlez d’impact sur les eaux, qu’entendez-vous exactement ? Qu’en sera-t-il des eaux de pluie puisque sur tout le secteur de Barjac, c’est le même bassin versant qui aboutit vers le village ?

- Nous parlons de toutes les eaux, celles du réseau hydrographique en place, celles de ruissellement, et celles des nappes. Des canalisations fortement dimensionnées sont prévues pour absorber les écoulements ainsi que des bassins de décantation capables d’absorber des pluies mêmes très fortes.

Question : A propos de mesures des nuisances sonores, combien a-t-on mesuré pour Raspaillac ?

- Actuellement pas d’études poussées sur Raspaillac. Une différence de 5 mètres peut entraîner des écarts sensibles, or nous sommes sur un fuseau de 300 m. Ce sera fait pour l‘enquête publique. Un viaduc en surélévation ne devrait pas générer d’impact sonore. Pour le Mas, les études doivent être plus poussées, avec modélisation et étude des échos.

Question : Concernant les nuisances visuelles pour Raspaillac, pourquoi n’y a-t-il pas de photo montage comme pour Le Mas ?

- Oui, il y a un fort impact visuel pour Raspaillac. Mais pour le Mas on passe beaucoup plus près.

Question : Les critères de choix tels que le respect des habitants et le respect de l’environnement ne doivent pas être mis sur un pied d’égalité. Les habitants doivent passer avant les forêts donc il faut privilégier le tracé nord. L’argument de l’enneigement du tracé nord n’est pas convaincant car on pourrait utiliser la vallée du Lot en dépannage.

- Les habitants sont un critère important, aujourd’hui, des millier d’habitants de la vallée du Lot souffrent des nuisances de la RN 88, on se soucie d’eux en déviant le trafic. Mais sur le tracé nord, avec 1170 m. d’altitude et des rampes fortes, les poids lourds seraient non seulement bloqués en hiver, mais il est à craindre qu’ils continueraient à emprunter la vallée du Lot en toute saison pour éviter les pentes.

Question : La proposition d’une variante passant légèrement plus au sud, moins impactante pour Raspaillac a-t-elle été étudiée ? Pour quand la réponse ?

- Les études ne sont pas achevées, pour le moment, cette variante est envisageable. Il reste à préciser la faisabilité au point de vue géologique. Il faut encore 2 à 3 mois pour avoir la réponse précise.

Question : La DDE subit-elle des pressions politiques, notamment du maire de Mende, pour abandonner le tracé nord ?

- Sur la section 2, le tracé nord rejoindrait le tracé médian avant d’arriver à la section du contournement de Mende.

- autre réponse d’un participant : concernant le rejet du tracé nord pour le contournement de Mende, il ne faut pas faire semblant de s’étonner que les hommes politiques donnent leur avis. L‘aménagement du Territoire et la construction de la 2x2 voies est une décision éminemment politique. Elle a le soutien de tous les élus. C’est bien la moindre des choses qu’ils s’y intéressent.

Question : A Pierrefiche, le tracé prévu passe sur le captage, il faudrait passer en aval.

- D’après les études hydrologiques, le tracé passe bien en aval du captage. On vérifiera ce point.

La réunion se termina vers 21 heures.

lundi 4 décembre 2006

Réunion Publique de Concertation à LANDOS ce 30 novembre 2006

Présents : la foule fut nombreuse : environ 150 personnes. Personnalités : pour soutenir leurs administrés, étaient présents Messieurs :

lire la suite

samedi 2 décembre 2006

Réunion de concertation publique ce 01 décembre 06 à PRADELLES

Compte-rendu réunion de concertation pour la 2 X 2 voies à Pradelles le 1er décembre 2006

La réunion commence à 18 h 30. 75 personnes sont présentes. Monsieur le Maire de Pradelles parle le premier : il se félicite de la concertation proposée et remercie la DDE pour le travail effectué ; il explique la nécessité de cet aménagement, qu’il a forcément un impact et que la concertation (il a rencontré de multiples fois les responsables de la DDE) tend à le minimiser.

Monsieur Lhuissier, Directeur de la DDE expose l’historique : pourquoi l’abandon du projet d’autoroute et les intérêts de la 2 X 2 voies ainsi que son phasage. La déviation de Langogne –Pradelles est l’objet de la phase 1 (la phase 0 correspondant aux travaux en cours de réalisation), de la même façon que pour le contournement de Mende et de Costaros.

Monsieur Adelin explique ensuite les tracés étudiés pour chaque fuseau depuis l’A 75 jusqu’à Langogne ainsi que les critères de jugement pris en compte par la DDE et le MEDD : coût, aspect environnemental, emprise foncière et agricole, géologie, conditions hivernales.

Aucune question suite à la 1ère partie de présentation.

La deuxième partie concerne le contournement de Langogne-Pradelles ; le tracé préférentiel de l’Etat se développe sur une longueur de 13 km environ pour un coût estimé de 130 M €. Il se situe sur les communes de Saint-Flour de Mercoire, Langogne, Lespéron et Pradelles. L’itinéraire proposé a fait l’objet d’études complémentaires suite aux demandes des communes de Lespéron (tracé proposé limitant le plus possible l’emprise sur les terrains agricoles) et de Pradelles (variante proposée décalée vers l’est d’environ 300 mètres au niveau de l’intersection avec la N 106, de façon à préserver les possibilités d’expansion future du foncier de Pradelles). Des photomontages sont également proposées avec des vues depuis la commune de Langogne. Il n’y en a pas eu depuis la commune de Pradelles du fait de l’instruction récente de l’étude complémentaire citée ci-dessus.

Viennent ensuite les questions du public :

Michel Dumas, Président de l’Association « OUI à la 2X2 voies » : comment conserver l’attractivité de Langogne et de Pradelles durant la phase où la déviation de ces communes sera réalisée et pas encore faite entre Costaros et Pradelles (phase 3) ? Les utilisateurs qui viendront du Puy risquent d’être ralentis au nord de Pradelles et ils auront moins l’envie de s’arrêter en arrivant à l’entrée de la 2 X 2 voies.

Réponse de la DDE : l’Etat, durant ces phases transitoires, doit adapter la signalisation de façon à garder l’attractivité des communes. De plus Langogne / Pradelles montent le dossier de « village étape » ce qui permettra une signalisation plus incitative pour s’arrêter dans ces villages.

Question de Monsieur PRORIOL , député de Haute-Loire: à quoi vont ressembler les terminaisons des routes dans les phases transitoires ? Le Maire de Pradelles fait aussi remarquer que régulièrement en été, sa commune est asphyxiée par les véhicules qui bouchonnent depuis le carrefour avec la N 106 et que les commerces en pâtissent.

Réponse de la DDE : un giratoire sera réalisé, il sera ensuite utilisé pour le futur échangeur (cela évite les dépenses inutiles et limite les interruptions de trafic) De plus, suite aux demandes répétées de Monsieur le Maire de Pradelles, la DDE informe que le giratoire sera commencé dès le début des travaux du contournement de Mende.

Question d’un des membres du public : quelles sont les emprises au sol d’un échangeur et d’un rond point ?

Réponse de la DDE : pour une voie express 2 X 2 voies, l’emprise est généralement de 0,2 hectare pour un rond-point (environ 60 mètres de diamètre) et de 4 à 5 hectares pour un échangeur double.

Question d’un habitant de Coucouron : pourquoi ne pas disposer un échangeur pour desservir la zone industrielle ?

Réponse du directeur de la DDE : la position des échangeurs ne rentre pas dans l’objet de la concertation actuelle ; elle sera décidée lors de l’enquête publique ; néanmoins l’Etat est ouvert au dialogue, mais il faut trouver aussi une juste proportion dans la quantité.

Question d’un habitant de Pradelles : Le trajet proposé passe sur les cours d’eau captés pour la consommation d’eau de la commune. Quelles solutions sont apportées ?

Réponse de la DDE : le maître d’ouvrage a l’obligation de rétablir les réseaux que la future voie rapide à 2 X 2 voies va traverser ; pour les cours d’eau, il y aura donc des passages sous la chaussée afin de garder le libre écoulement ; les coûts de réalisation seront payés intégralement par l’Etat. De plus, des études plus fines seront réalisées et mises à disposition du public lors de l’enquête publique.

Question du public : Et pour la faune ?

Réponse : la DDE prévoit des passages sous la chaussée, du fait que la route sera grillagée. Les coûts de la solution proposée intègrent un passage en moyenne tous les 80 mètres.

Monsieur Adelin enchaîne avec la dernière partie : la présentation des tracés préférentiels pour relier Pradelles au Puy.

La réunion s’achève sur un sentiment positif où tous les acteurs locaux ont su se concerter avec une dynamique menée par la municipalité de Pradelles et son maire et avec l’implication totale de son député qui a participé aux trois réunions qui ont eu lieu en Haute-Loire. Ces acteurs travaillent aussi en concertation avec la municipalité de Langogne en vue de l’obtention du label village étape.
La Haute-loire veut le désenclavement de sa partie Sud constatant tous les jours les immenses avantages de la partie Nord qui bénéficie depuis de nombreuses années de la voie rapide, voie express à 2x2 voies RN88. Dans ce département la logique l’a emporté et on ne peut que s’en féliciter. Plaise à nos dirigeants que la réalisation ne tarde plus.

invitation à la réunion de concertation à MENDE ce 6 / 12 / 2006

Bonjour,




Vous avez certainement entendu parler des réunions sur la mise à 2x2 voies de la RN 88 ?

La dernière se tient à Mende le 6 décembre 2006 à la salle URBAIN V.

C'est une réunion très importante à laquelle je ne pourrai malheureusement pas assister car je suis à Paris toute la semaine ,.Or, j'ai remarqué que les "contre" viennent à ce type de réunions (je suis allé à deux d'entre elles) et que les "pour" ,sauf exception, restent chez eux !

Le "combat" est donc déséquilibré  entre :
-ceux qui veulent « préserver » la Lozère coûte que coûte ,tout en défendant les services publics !

j'avoue ne pas très bien comprendre même si, idéologiquement , leur position est défendable .

- ceux qui, comme moi, tout en étant « philosophiquement » contre le tout autoroutier,

sont pratiquement pour la mise à 2x2 voies de la RN 88 sur la totalité de son parcours car ils savent bien que le développement ,voire la survie de notre département, passe par de bonnes infrastructures

Tout le monde sait aujourd'hui que les vrais défenseurs des services publics sont ceux qui souhaitent que la population augmente car dans la logique de marché actuelle, que ça nous plaise ou non, tout le monde peut comprendre que la qualité des services dépend du nombre de"clients" ! Or si on veut augmenter la population il faut être attractif et, de nos jours, le facteur « temps » est fondamental pour un territoire. Les temps de déplacement et d'accès aux informations sont devenus aujourd'hui un facteur essentiel de compétitivité et si on veut attirer de nouveaux habitants on n'a pas le choix !

Alors, de grâce, pas d'amalgame ! fer + route + numérique = même combat !

Les « Oui » doivent se manifester à la réunion de Mende le 6 décembre !
Pour précisions n'hésitez pas à appeler le président de l'association « Oui à la 2x2 voies » ,

Michel Dumas (04.66.69.32.01 ) ou ,si vous ne pouvez pas venir, postez un mot de soutien à l'adresse http://www.rn88.info



Il est temps que la « majorité silencieuse » se réveille ! la réunion du 6 à Mende est à mon avis la dernière occasion !

Merci de votre soutien
Pierre Ygrié

Webs du Gévaudan (président)

Oui à la 2x2 voies (membre du CA)

jeudi 30 novembre 2006

Réunion Publique de concertation à CHÂTEAUNEUF DE RANDON, ce 29 novembre 2006

Présence : environ 60 personnes. Comme à l'habitude, Monsieur LHUISSIER fait sa présentation générale. Aucune question "générale" ne lui étant posée, Monsieur ADELIN a commencé sa présentation des secteurs avec la définition du tracé préférentiel.

lire la suite

mardi 28 novembre 2006

Réunion Publique de Concertation à LESPERON ce 27 novembre 2006

Fréquentation importante : environ 90 présents. Comme à l'accoutumé, Monsieur LHUISSIER présente en première partie l'objectif de ce type de réunion publique qui est de faire connaître à tout le monde l'état d'avancement des études en cours qui ont pour but de délimiter un fuseau de 300 m de large dans lequel viendra s'inscrire le futur tracé de la route express RN88 à 2x2 voies.

lire la suite

mercredi 22 novembre 2006

REUNION PUBLIQUE DU 20 NOVEMBRE 2006 à LANGOGNE

Réunion très fréquentée : plus de 250 personnes étaient présentes, dont le Conseiller Général de Langogne et celui de Grandrieu, et 6 Maires : Langogne - Rocles - Châteauneuf de Randon - Pradelles - Landos - Lespéron - Saint Flour de Mercoire

lire la suite

dimanche 19 novembre 2006

Réunion de concertation publique ce 17 novembre 06 à PELOUSE

La réunion s’est ouverte comme prévu à 18 h30. Environ 50 personnes présentes. Le Directeur Départemental de l’Equipement a rappelé les grandes étapes de l’étude et les critères de choix des tracés :

lire la suite

samedi 18 novembre 2006

REUNION DE CONCERTATION PUBLIQUE DU 16 NOVEMBRE 2006 à CHAUDEYRAC

La salle des fêtes s’est remplie petit à petit. Le temps n’était pourtant pas favorable pour ce genre de réunion, mais la population avait conscience que le « futur » allait lui être présenté, que l’avenir des actifs d’aujourd’hui, de leurs enfants et petits enfants plus tard, dépendait en grande partie des solutions présentées en cette soirée :

lire la suite

mercredi 15 novembre 2006

Réunion de concertation publique ce 14 novembre 06 à CHANAC LOZERE

Réunion publique du 14 Novembre à CHANAC

La présentation des tracés s’est tenue dans les mêmes conditions qu’à Mende : de grands panneaux montrant pour chaque sections, les tracés étudiés, avec indication du tracé préférentiel. Un petit nombre de personnes seulement est venu s’informer avant le débat.

lire la suite

lundi 13 novembre 2006

Réunion de concertation publique du 10 novembre 2006 à COSTAROS

Ils sont venus - Ils étaient tous là ! Nous aimerions commencer ainsi notre compte-rendu car, dans cette petite ville, plus de 100 personnes étaient présentes à la dite réunion.

lire la suite

jeudi 9 novembre 2006

Echos de la première réunion de concertation publique à Mende ce 08 novembre 2006

Toute la journée, les responsables DDE, notamment Monsieur Hervé Adelin, Ingénieur Chef de Service des Grands Travaux, ont assuré une permanence dans le hall où étaient présentées les cartes détaillant les diverses variantes dlu fuseau des 300 m et le tracé préférentiel de l'Etat.

lire la suite


Parse error: syntax error, unexpected $end, expecting ')' in /home/rn/www/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 1053