Ils se situent essentiellement dans la partie de la section 3 située entre Alteyrac et le Bouisset, à proximité de l’axe du fuseau. Ce désaccord s’est exprimé lors des réunions et débats publics de Mende, du Chastel-Nouvel, ou de Pelouse. Les différents courriers et mails reçus montrant le rejet du fuseau préférentiel se concentrent à Alteyrac, à proximité du Chastel-Nouvel, ainsi qu’à Eygas fortement impacté par la présence d’un échangeur et d’un ouvrage.

La communauté de commune de la Terre-de-Randon se prononce contre le fuseau préférentiel qui passe à proximité de nombreuses habitations d'Alteyrac et traverse les meilleures terres agricoles. Elle exprime le souhait que l'échangeur prévu avec la RD806 soit aménagé le plus au sud possible, à l'écart des habitations, et demande formellement que les aménagements de la RD806 en 3 voies, dont 2 montantes, soient réalisés en même temps que la section le Chastel-Nouvel - Pelouse. Il convient de préciser que M. le Maire du Chastel-Nouvel à rappelé que la délibération de sa commune datant de septembre 2006 est opposée au principe d’un fuseau nord situé en contrebas d’Alteyrac.

Les principales craintes vis à vis du fuseau préférentiel de l’Etat :

Les habitants du hameau d’Alteyrac désapprouvent le fuseau nord, considérant le fuseau sud plus éloigné de leurs habitations et par conséquent moins impactant en terme de nuisance.

Concernant le contournement de Mende (entre le col de Vielbougue et le bois de la Mougayère) une minorité de personnes souhaite que le tracé 3d « grand nord » passant par le massif de la Boulaine qui a été abandonné, soit ré-étudié et comparé en terme de coût. Ces personnes réfutent en partie les critères d’analyse utilisés dans la comparaison des différents fuseaux, ainsi que les raisons ayant amené les services de l’Etat à abandonner certains tracés.

A l'est d'Alteyrac, les inquiétudes concernent :

· Le maintien de l’activité agricole et la diminution de l’emprise du tracé sur les bonnes terres agricoles. De ce fait le fuseau nord est largement rejeté par les agriculteurs des communes de Badaroux et de Pelouse. De même au niveau du col de la Pierre Plantée, le fuseau préférentiel a été adapté pour éviter au mieux, les meilleures terres agricoles de la commune de Laubert.
· La desserte ou non de la future zone d’activité de 180ha du Rédoundel, par le positionnement d’un nouvel échangeur au nord de Badaroux : Cet échangeur est demandé avec insistance par les élus de la commune de Badaroux et de la communauté de commune de la Haute Vallée d’Olt, mais rencontre l'opposition du milieu agricole qui s’inquiète de l’emprise de l'ensemble des aménagements sur le territoire exploitable.
· Les nuisances sonores engendrées par l’échangeur à hauteur des habitations du hameau d’Eygas (Pelouse).
· La préservation de la ressource en eau.

A Eygas un agriculteur, principal exploitant impacté par le tracé sud, remet en cause l’utilité de la réalisation d’un échangeur au niveau d’Eygas qui impacte directement son exploitation agricole et son habitation. Il souhaite que le fuseau nord soit retenu, car il permet un compromis entre Eygas et le village de Pelouse pour lequel les tracés qui passaient à proximité plus au nord ont été abandonnés.

Concernant les délibérations officielles, seule la commune de Montbel a exprimé un avis défavorable, en émettant des réserves à propos du passage du fuseau sur un captage AEP alimentant le village de Villessoule.

Les avis favorables au fuseau préférentiel :

Pour la section 3, la plupart des habitants des hameaux situés à l’est d’Alteyrac se prononcent en faveur du fuseau préférentiel et contre le fuseau sud pour des raisons d’emprise sur les terres agricoles ou des raisons environnementales. C’est le cas pour le vallon du Rieucros considéré par les associations locales d’environnement comme étant le deuxième site en Lozère représentant un enjeu fort pour la biodiversité et pour le nombre d’espèces protégées qui y résident (rapaces, loutres, écrevisses à pattes blanches : voir le courrier de M BELACHE du 6 décembre 2006).

Concernant les délibérations :

La chambre du Commerce et de l’Industrie de la Lozère, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ont délibéré en faveur du fuseau préférentiel. Cette dernière souhaitant la réalisation d’échangeurs pour desservir les zones d’activité existantes ou en projet.

La commune de Mende s’est exprimée en faveur du fuseau préférentiel et souhaite la réalisation d’un nouvel échangeur positionné au nord de Badaroux.

La communauté de commune de la Haute Vallée d’Olt, ne s’exprime pas sur le choix d’un fuseau, mais réitère également sa demande d’échangeur situé au nord de Badaroux, afin de desservir la future zone d’activité du Rédoundel. Elle exprime aussi le souhait que soit préservé au mieux l’espace agricole. Elle se félicite de la position d’un échangeur complet à Eygas mais mentionne la présence d’une source alimentant le hameau d’Eygas qu’il conviendra de maintenir.

La commune de Pelouse ne se prononce pas sur le choix d’un fuseau mais souhaite que la source alimentant le hameau d’Eygas soit préservée, et que les nuisances sonores sur les habitations d’Eygas soient limitées par la mise en oeuvre de murs anti bruit. La commune de Pelouse demande que les rétablissements d'accès agricoles se fassent par des chemins le moins encaissés possible et que l’accès à Pelouse et les Salces sur la RN88 actuelles soit aménagé le plus rapidement possible (problème de sécurité routière).

M BONICEL conseiller général du Bleymard a rappelé en réunion publique son attachement à la réalisation d’un échangeur à Eygas qui assureait la liaison vers la RD901. Il estime son impact favorable pour la haute vallée du Lot, en particulier Bagnols-les-Bains et Le Bleymard.

M BONICEL précise également que le carrefour au niveau du col de la Pierre Plantée entre la RN88 et la RD 6 - RD27 est dangereux, et souhaiterait que soit financé son aménagement au titre des aménagements de sécurité de la RN88.