Après une brève présentation par Monsieur le Directeur de l’Equipement, de nombreuses questions furent posées, bon nombre d’entre elles résultaient moins d’une soif d’information que du souhait d’obtenir des modifications au tracé, voire au projet de 2x2 voies.

Le principal souci des contestataires concernaient le tracé à proximité de Raspaillac et Viala-Bas, jugé trop pénalisant pour les familles habitant ces hameaux.

Question : Qu’adviendra-t-il, si le fuseau de 300 m est accepté et qu’ensuite, sur l’un ou l’autre des tracés, une enquête publique est négative ?

- En fonction de la nature du refus, il peut y avoir prise en compte des observations et modifications apportées au tracé.

Question : Pourquoi la rocade ouest de Mende, n’est-elle pas prévue d’arriver en aval du pont ferroviaire, ce qui obligera les camions hors gabarit à continuer de transiter par Barjac ?

- Les études ne sont pas terminées, mais pour le moment, l’instabilité majeure du Causse de Changefège semble nous interdire de passer en creusant dans sa base.

Question : Quand vous parlez d’impact sur les eaux, qu’entendez-vous exactement ? Qu’en sera-t-il des eaux de pluie puisque sur tout le secteur de Barjac, c’est le même bassin versant qui aboutit vers le village ?

- Nous parlons de toutes les eaux, celles du réseau hydrographique en place, celles de ruissellement, et celles des nappes. Des canalisations fortement dimensionnées sont prévues pour absorber les écoulements ainsi que des bassins de décantation capables d’absorber des pluies mêmes très fortes.

Question : A propos de mesures des nuisances sonores, combien a-t-on mesuré pour Raspaillac ?

- Actuellement pas d’études poussées sur Raspaillac. Une différence de 5 mètres peut entraîner des écarts sensibles, or nous sommes sur un fuseau de 300 m. Ce sera fait pour l‘enquête publique. Un viaduc en surélévation ne devrait pas générer d’impact sonore. Pour le Mas, les études doivent être plus poussées, avec modélisation et étude des échos.

Question : Concernant les nuisances visuelles pour Raspaillac, pourquoi n’y a-t-il pas de photo montage comme pour Le Mas ?

- Oui, il y a un fort impact visuel pour Raspaillac. Mais pour le Mas on passe beaucoup plus près.

Question : Les critères de choix tels que le respect des habitants et le respect de l’environnement ne doivent pas être mis sur un pied d’égalité. Les habitants doivent passer avant les forêts donc il faut privilégier le tracé nord. L’argument de l’enneigement du tracé nord n’est pas convaincant car on pourrait utiliser la vallée du Lot en dépannage.

- Les habitants sont un critère important, aujourd’hui, des millier d’habitants de la vallée du Lot souffrent des nuisances de la RN 88, on se soucie d’eux en déviant le trafic. Mais sur le tracé nord, avec 1170 m. d’altitude et des rampes fortes, les poids lourds seraient non seulement bloqués en hiver, mais il est à craindre qu’ils continueraient à emprunter la vallée du Lot en toute saison pour éviter les pentes.

Question : La proposition d’une variante passant légèrement plus au sud, moins impactante pour Raspaillac a-t-elle été étudiée ? Pour quand la réponse ?

- Les études ne sont pas achevées, pour le moment, cette variante est envisageable. Il reste à préciser la faisabilité au point de vue géologique. Il faut encore 2 à 3 mois pour avoir la réponse précise.

Question : La DDE subit-elle des pressions politiques, notamment du maire de Mende, pour abandonner le tracé nord ?

- Sur la section 2, le tracé nord rejoindrait le tracé médian avant d’arriver à la section du contournement de Mende.

- autre réponse d’un participant : concernant le rejet du tracé nord pour le contournement de Mende, il ne faut pas faire semblant de s’étonner que les hommes politiques donnent leur avis. L‘aménagement du Territoire et la construction de la 2x2 voies est une décision éminemment politique. Elle a le soutien de tous les élus. C’est bien la moindre des choses qu’ils s’y intéressent.

Question : A Pierrefiche, le tracé prévu passe sur le captage, il faudrait passer en aval.

- D’après les études hydrologiques, le tracé passe bien en aval du captage. On vérifiera ce point.

La réunion se termina vers 21 heures.