Association "Oui à la 2x2 voies" Lyon-Toulouse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 2 décembre 2006

Réunion de concertation publique ce 01 décembre 06 à PRADELLES

Compte-rendu réunion de concertation pour la 2 X 2 voies à Pradelles le 1er décembre 2006

La réunion commence à 18 h 30. 75 personnes sont présentes. Monsieur le Maire de Pradelles parle le premier : il se félicite de la concertation proposée et remercie la DDE pour le travail effectué ; il explique la nécessité de cet aménagement, qu’il a forcément un impact et que la concertation (il a rencontré de multiples fois les responsables de la DDE) tend à le minimiser.

Monsieur Lhuissier, Directeur de la DDE expose l’historique : pourquoi l’abandon du projet d’autoroute et les intérêts de la 2 X 2 voies ainsi que son phasage. La déviation de Langogne –Pradelles est l’objet de la phase 1 (la phase 0 correspondant aux travaux en cours de réalisation), de la même façon que pour le contournement de Mende et de Costaros.

Monsieur Adelin explique ensuite les tracés étudiés pour chaque fuseau depuis l’A 75 jusqu’à Langogne ainsi que les critères de jugement pris en compte par la DDE et le MEDD : coût, aspect environnemental, emprise foncière et agricole, géologie, conditions hivernales.

Aucune question suite à la 1ère partie de présentation.

La deuxième partie concerne le contournement de Langogne-Pradelles ; le tracé préférentiel de l’Etat se développe sur une longueur de 13 km environ pour un coût estimé de 130 M €. Il se situe sur les communes de Saint-Flour de Mercoire, Langogne, Lespéron et Pradelles. L’itinéraire proposé a fait l’objet d’études complémentaires suite aux demandes des communes de Lespéron (tracé proposé limitant le plus possible l’emprise sur les terrains agricoles) et de Pradelles (variante proposée décalée vers l’est d’environ 300 mètres au niveau de l’intersection avec la N 106, de façon à préserver les possibilités d’expansion future du foncier de Pradelles). Des photomontages sont également proposées avec des vues depuis la commune de Langogne. Il n’y en a pas eu depuis la commune de Pradelles du fait de l’instruction récente de l’étude complémentaire citée ci-dessus.

Viennent ensuite les questions du public :

Michel Dumas, Président de l’Association « OUI à la 2X2 voies » : comment conserver l’attractivité de Langogne et de Pradelles durant la phase où la déviation de ces communes sera réalisée et pas encore faite entre Costaros et Pradelles (phase 3) ? Les utilisateurs qui viendront du Puy risquent d’être ralentis au nord de Pradelles et ils auront moins l’envie de s’arrêter en arrivant à l’entrée de la 2 X 2 voies.

Réponse de la DDE : l’Etat, durant ces phases transitoires, doit adapter la signalisation de façon à garder l’attractivité des communes. De plus Langogne / Pradelles montent le dossier de « village étape » ce qui permettra une signalisation plus incitative pour s’arrêter dans ces villages.

Question de Monsieur PRORIOL , député de Haute-Loire: à quoi vont ressembler les terminaisons des routes dans les phases transitoires ? Le Maire de Pradelles fait aussi remarquer que régulièrement en été, sa commune est asphyxiée par les véhicules qui bouchonnent depuis le carrefour avec la N 106 et que les commerces en pâtissent.

Réponse de la DDE : un giratoire sera réalisé, il sera ensuite utilisé pour le futur échangeur (cela évite les dépenses inutiles et limite les interruptions de trafic) De plus, suite aux demandes répétées de Monsieur le Maire de Pradelles, la DDE informe que le giratoire sera commencé dès le début des travaux du contournement de Mende.

Question d’un des membres du public : quelles sont les emprises au sol d’un échangeur et d’un rond point ?

Réponse de la DDE : pour une voie express 2 X 2 voies, l’emprise est généralement de 0,2 hectare pour un rond-point (environ 60 mètres de diamètre) et de 4 à 5 hectares pour un échangeur double.

Question d’un habitant de Coucouron : pourquoi ne pas disposer un échangeur pour desservir la zone industrielle ?

Réponse du directeur de la DDE : la position des échangeurs ne rentre pas dans l’objet de la concertation actuelle ; elle sera décidée lors de l’enquête publique ; néanmoins l’Etat est ouvert au dialogue, mais il faut trouver aussi une juste proportion dans la quantité.

Question d’un habitant de Pradelles : Le trajet proposé passe sur les cours d’eau captés pour la consommation d’eau de la commune. Quelles solutions sont apportées ?

Réponse de la DDE : le maître d’ouvrage a l’obligation de rétablir les réseaux que la future voie rapide à 2 X 2 voies va traverser ; pour les cours d’eau, il y aura donc des passages sous la chaussée afin de garder le libre écoulement ; les coûts de réalisation seront payés intégralement par l’Etat. De plus, des études plus fines seront réalisées et mises à disposition du public lors de l’enquête publique.

Question du public : Et pour la faune ?

Réponse : la DDE prévoit des passages sous la chaussée, du fait que la route sera grillagée. Les coûts de la solution proposée intègrent un passage en moyenne tous les 80 mètres.

Monsieur Adelin enchaîne avec la dernière partie : la présentation des tracés préférentiels pour relier Pradelles au Puy.

La réunion s’achève sur un sentiment positif où tous les acteurs locaux ont su se concerter avec une dynamique menée par la municipalité de Pradelles et son maire et avec l’implication totale de son député qui a participé aux trois réunions qui ont eu lieu en Haute-Loire. Ces acteurs travaillent aussi en concertation avec la municipalité de Langogne en vue de l’obtention du label village étape.
La Haute-loire veut le désenclavement de sa partie Sud constatant tous les jours les immenses avantages de la partie Nord qui bénéficie depuis de nombreuses années de la voie rapide, voie express à 2x2 voies RN88. Dans ce département la logique l’a emporté et on ne peut que s’en féliciter. Plaise à nos dirigeants que la réalisation ne tarde plus.

invitation à la réunion de concertation à MENDE ce 6 / 12 / 2006

Bonjour,




Vous avez certainement entendu parler des réunions sur la mise à 2x2 voies de la RN 88 ?

La dernière se tient à Mende le 6 décembre 2006 à la salle URBAIN V.

C'est une réunion très importante à laquelle je ne pourrai malheureusement pas assister car je suis à Paris toute la semaine ,.Or, j'ai remarqué que les "contre" viennent à ce type de réunions (je suis allé à deux d'entre elles) et que les "pour" ,sauf exception, restent chez eux !

Le "combat" est donc déséquilibré  entre :
-ceux qui veulent « préserver » la Lozère coûte que coûte ,tout en défendant les services publics !

j'avoue ne pas très bien comprendre même si, idéologiquement , leur position est défendable .

- ceux qui, comme moi, tout en étant « philosophiquement » contre le tout autoroutier,

sont pratiquement pour la mise à 2x2 voies de la RN 88 sur la totalité de son parcours car ils savent bien que le développement ,voire la survie de notre département, passe par de bonnes infrastructures

Tout le monde sait aujourd'hui que les vrais défenseurs des services publics sont ceux qui souhaitent que la population augmente car dans la logique de marché actuelle, que ça nous plaise ou non, tout le monde peut comprendre que la qualité des services dépend du nombre de"clients" ! Or si on veut augmenter la population il faut être attractif et, de nos jours, le facteur « temps » est fondamental pour un territoire. Les temps de déplacement et d'accès aux informations sont devenus aujourd'hui un facteur essentiel de compétitivité et si on veut attirer de nouveaux habitants on n'a pas le choix !

Alors, de grâce, pas d'amalgame ! fer + route + numérique = même combat !

Les « Oui » doivent se manifester à la réunion de Mende le 6 décembre !
Pour précisions n'hésitez pas à appeler le président de l'association « Oui à la 2x2 voies » ,

Michel Dumas (04.66.69.32.01 ) ou ,si vous ne pouvez pas venir, postez un mot de soutien à l'adresse http://www.rn88.info



Il est temps que la « majorité silencieuse » se réveille ! la réunion du 6 à Mende est à mon avis la dernière occasion !

Merci de votre soutien
Pierre Ygrié

Webs du Gévaudan (président)

Oui à la 2x2 voies (membre du CA)