Il est à noter qu'à la suite des réunions de présentation des diverses études du fuseau des 300 m faites en juillet, les habitants et agriculteurs avaient proposé à la DDE un tracé plus au SUD que ceux proposés à l'époque. La DDE a alors étudié ce tracé proposé et l'a adopté dans le cadre du fuseau préférentiel de l'Etat. De ce fait, les questions sur le tracé furent plus limitées. Par contre, il s'agit bien là d'un exemple fortement positif de l'intérêt d'une concertation réussie entre l'Etat et la population.

Question : problème hydraulique des eaux potables de VILLESOULE.
Réponse de la DDE :tous les tracés des eaux par rapport aux nappes et aux sources ont été répertoriés et étudiés ; les protections ont été prévues et, à priori, il ne devrait pas y avoir de problème. Ces précautions étant prises, avec l'eau il peut toujours y avoir un problème un jour. Dans ce cas l'Etat intervient et prend tout à sa charge.

Dans tous les cas, il est rappelé que l'isolation de la route est assurée sur tout le circuit. pour ce faire, il existe un réseau séparatif :

  1. d'une part avec les eaux dites "propres" par fossés horizontaux végétatifs ; ainsi les eaux sont absorbées en partie par les végétaux et le surplus renvoyé dans la nature.
  2. d'autre part, les portions de route à "réseau étanche" qui a pour but de récupérer les eaux d'infiltration "chargées", de les stocker dans des bassins à cloisons syphoïdes pour le traitement par décantation et avec des végétaux dans les parties basses de ces bassins pour les derniers traitements avant rejet dans la nature. Cette solution permet également le traitement lors de pollution accidentelle.

Il est bien évident que ces divers systèmes supposent un entretien permanent avec nettoyage des fossés et bassins, et entretien des végétaux.

Question : qu'apporte la 2x2 voies aux agriculteurs ?
Réponse de la DDE : en tout premier lieu la RN88 à 2x2 voies a été conçue dans le cadre de l'Aménagement du Territoire National. Donc, il faut quelle passe quelque part, mais il est compréhensible qu'elle ne fera pas que des heureux. Cependant, elle est bien acceptée et demandée dans son ensemble. De toute façon, il n'existe pas de tracé "idéal"
L'agriculteur ne peut qu'y trouver une mesure supplémentaire de possibilité de développement dans le cadre de la vente et de la distribution de ses produits.

l'Agriculteur touché par la route aura des compensations en "terres", et pas seulement en "argent" car il ne faut pas oublier que le but essentiel de cet axe est le développement.La compensation en "terres"a pour but de reconstituer l'outil de travail perturbé des agriculteurs

Pour ce faire les Ministères de l'Equipement, de l'Ecologie et du Développement Durable, avec le Syndicat Mixte d'Etudes et de développement de l'axe européen Toulouse-lyon, ont élaboré une CHARTE de construction dans le cadre du Développement Durable.
C'est pourquoi sur tout le tracé TOULOUSE - LYON il n'y aura pas d'aire de service afin de favoriser les "villages étapes" comme Langogne/Pradelles et certainement Châteauneuf de Randon/l'Habitarelle et Costaros.

Par contre, il y aura des aires de repos avec sanitaires au moins tous les 30 km, conformément à la loi.

La SAFER a pour mission de constituer une réserve foncière, elle travaille pour l'Etat en achetant des terrains aux propriétaires fonciers.

Enfin, le 1% "paysages et Développement"permettra aux communes de réaliser des travaux de publicité, de promotion, d'aménagement, de rénovation de bâtiments, de monuments historiques, etc. dont ils seront remboursés, leur contrat étant accepté, à raison de 50 %.
A la fin, Monsieur le Maire de Châteauneuf de Randon/l'Habitarelle(www.chateauneufderandon.com|www.chateauneufderandon.com |fr] ) Pierre BESSIERE, est intervenu en faisant part des éléments suivants :

~ Monsieur le Maire a tout d'abord remercié la DDE de la qualité de son travail et de l'organisation des réunions publiques de concertation.

~ Afin de bien préciser sa position et celle de son conseil municipal, il a indiqué qu'ils faisaient partie des adhérents au "OUI à la 2x2 voies"

~ Monsieur le Maire a demandé une mise en sécurité du carrefour de l'Habitarelle et ce dans les plus brefs délais.

~ Suite à la lecture qu'il en a faite du rapport de présentation du tracé préférentiel de l'Etat, Monsieur le Maire :

  1. a regretté que la mention "Villages étapes" ne soit pas mentionnée pour Châteauneuf/l'Habitarelle qui, dès aujourd'hui, envisage sa future candidature,
  2. que les échangeurs de Châteauneuf se trouvent respectivement éloignés de 3 et 6 km de Châteauneuf,
  3. craint pour l'avenir économique et touristique de la commune car le village typique de Châteauneuf et le tombeau de Du Guesclin ne seront plus vus de la route étant donné qu'il n'y aura aucune visibilité,
  4. craint vivement, comme l'Association "OUI à la 2x2 voies", que le secteur de LAUBERT, qui ne sera pas acté dans le contournement de MENDE, devienne le point de blocage des camions l'hiver,

Monsieur BESSIERE fait part ensuite de la délibération de son Conseil Municipal :

  • qui demande une signalisation spécifique du village de Châteauneuf et du Tombeau Du Guesclin,
  • que cette signalisation soit conforme à celle adoptée pour les villages étapes (5 km - 2.5 km - 500 m),
  • que les engagements financiers de l'Etat soient honorés,
  • s'étonne que le tracé SUD soit 40 % moins cher que les 2 autres tracés,
  • enfin, ne s'oppose pas à la définition du tracé préférentiel de l'Etat.

Réponse de la DDE : la mise en sécurité du carrefour de l'Habitarelle sera réalisée dès le début des travaux de contournement de MENDE et de LANGOGNE/PRADELLES.

- la prise en compte de la commune de Châteauneuf/l'Habitarelle de sa condidature pour les villages étapes n'est certe pas mentionnée, mais n'est pas rejetée à priori. Quand le moment sera venu, elle sera examinée favorablement du moment que les critères de sélection seront respectés.

- les positionnements des échangeurs ne sont pas définifs, mais ils sont probables.

- la DDE ne peut se prononcer sur le problème de l'avenir économique et touristique de Châteauneuf/l'Habitarelle, tout en reconnaissant que son souci essentiel a été le monde agricole.

- concernant le secteur de LAUBERT, (EYGAS - COL DE LA PIERRE PLANTEE), son exécution est de l'ordre de 45 millions d'euros ; l'inclure dans la déviation de MENDE ferait que le coût global serait trop élevé et son exécution retardée.

- enfin, la DDE prend acte de la décision du conseil municipal de ne pas s'opposer au tracé SUD.

Après avoir répondu à toutes les questions de Monsieur Le Maire, et plus aucune question n'étant posée, Monsieur LHUISSIER a clos alors la réunion,