Question : Si le fuseau de 300 m est arrêté, à quoi serviront les enquêtes publiques ?

Les enquêtes publiques permettront des ajustements de tracé à l’intérieur du fuseau de 300 m, elles permettront aussi des aménagements ponctuels.

Question : L’aménagement en 2x2voies est-il indispensable, est-il opportun, compte-tenu du trafic observé et des problèmes liés au CO2 ?

La décision d’aménager la 2x2 voies, est une décision de desserte des territoires. Il y a actuellement des agglomérations traversées par la RN 88, qui souffrent de difficultés de circulation, de nuisances et de pollution. Toutefois, la voies express ne sera pas un délestage de la vallée du Rhône. Les études montrent que sur un trafic moyen de 100 000 véhicules jour dans la vallée du Rhône, 5000 seulement pourraient se déplacer vers la RN 88.

Question : La mise à 2x2 voies risque de porter un coup très dur au secteur agricole et au petit commerce de proximité, comme cela s’est produit sur l’A75 où les Lozériens vont faire leurs courses à St Flour.

Réponse d’un des participants à la réunion : « Je suis un ancien commerçant, et sur ce sujet, je parle en connaissance de cause. L’A75 n’a pas tué le petit commerce car celui ci était déjà mort avec le développement des moyennes et grandes surfaces. L’A75 a favorisé une certaine évasion de la clientèle, elle en a aussi amené une autre, particulièrement intéressante, celle des résidents secondaires venus de la région parisienne, qui compensait largement ».

Question : Quelles seront les conséquences des emprises foncières nécessitées par les voies d’accès pendant les travaux ?

La plupart du temps, l’accès se fera par l’itinéraire lui-même, de façon linéaire. Quand ce n’est pas possible, par exemple pour la construction des piles de viaduc, une remise en état est effectuée. Par exemple pour le viaduc des Verrières, sur l’A75, je vous mets au défi de trouver l’emplacement des pistes d’accès.

Question : Il n’est pas raisonnable de contribuer à augmenter le CO2 dans l’atmosphère en favorisant la circulation des camions.

Réponse de l’un des participants : « Il est tout à fait nécessaire de réduire la production de CO2, mais il ne faut pas faire porter à nos malheureux 95 km de voie express le poids de toute la pollution .

Par rapport à la production de CO2 en France, la RN88 en 2x2 voies représentera environ 0,01%, dont la moitié avec le trafic actuel, et l’autre moitié avec un trafic qui passerait ailleurs. Si l’on veut diminuer la production de CO2, il faut chercher là où on peut faire des économies significatives, c’est-à-dire sur les grands axes de circulation, où il y a une alternative ferroviaire au transport routier, ce qui n’est pas le cas en Lozère ».

Question : Des passages faunistiques sont-ils prévus, et seront-ils installés de façon plus efficaces que sur l’A75 où par exemple, sur le passage de la Fagette, on n’a jamais vu un seul animal, sauf un chat ?

Réponse de Mr ADELIN : « Vous êtes mal informés, sur le passage de la Fagette, on a observé toutes sortes d’animaux y compris du gros gibier. Grâce à une caméra thermique, je dispose même d’une très belle photo de cerf. Les implantations sont toujours faites en coordination avec les autorités de la chasse, ce sera le cas sur RN 88.

En fin de compte, même si les questions révélaient des positions plutôt hostiles au projet, la réunion s’est tenue dans une ambiance plutôt courtoise