La réunion fut fort animée :

  • les opposants de l'Association "NON à la 2ème autoroute" s'exprimèrent à plusieurs reprises avec toujours les mêmes arguments : l'environnement menacé, la pollution, les Lozériens -et Langonais en particulier-, n'ont rien à attendre de la 2x2, ...
  • Le Maire de Rocles, partisan de la 2x2 voies, mais opposé au tracé préférenciel de Chaudeyrac
  • Même discours pour le Maire de Lespéron.

Par contre, interventions remarquées de :

  • Madame le Maire de Langogne, qui soutient le projet de la 2x2 voies, a également demandé la concertation avec les agriculteurs afin que leurs droits soient bien préservés.
  • Monsieur le Maire de Pradelles qui a démontré l'impérieuse nécessité de la réalisation de cet axe pour le bassin de vie de Langogne - Pradelles. Il a regretté que les partisans de cet axe ne se manifestent pas plus.
  • Monsieur Reynaud,Maire de Landos, a également insisté sur l'intérêt général de cet axe auquel il adhère alors que cela procure de graves problèmes aux agriculteurs de La Sauvetat, propriétaires de terres AOC concernées par le tracé préférentiel.
  • Monsieur DUMAS, Président de l'Association "OUI à la 2x2 voies" a repris chacun de ces arguments, puis fait savoir que, vivant sur la route RN88 actuelle -dont il n'est séparé que par la largeur du trottoir-, comme tous les riverains de la ville de Langogne, il supportait la covisibilité de l'axe et le fond sonore en permanence depuis longtemps, et que lui aussi réclamait que soient examinés les problèmes de covisibilité - fond sonore - sécurité pour tous les riverains de la RN 88 actuelle.

Il a rappelé le "manque à gagner" que subissent Langogne et sa région ainsi que tous les départements de Lozère et Haute-Loire depuis plus de 10 ans. Le meilleur exemple étant le développement de la Haute-Loire du Nord et la stagnation, pour ne pas dire le recul, de la Haute-Loire du Sud.

Monsieur CHOPINET, responsable des établissements CADRAL, et membre de l'Association "OUI à la 2x2 voies", fit une remarque très intéressante et percutante sur le frein au développement de son entreprise par suite des difficultés de communication, d'approvisionnement et de distribution de ses produits vendus par manque de voie de communication rapide.
Il a ensuite posé la question du déneigement et de l'entretien des routes en hiver. Monsieur LHUISSIER lui a rappelé que la RN 88 à 2x2 voies restait sous la responsabilité de l'Etat et que c'est l'Etat qui continuerait à assurer cet entretien. Il a reconnu qu'au vu de l'altitude, il pourrait arriver que 3 ou 4 jours par an seraient peut-être difficiles mais qu'aujourd'hui les services de l'Equipement étaient en mesure d'assurer une bonne circulation toute l'année.
Monsieur Jean GAILLARD, VIVANT AU Puy et ayant des activités à Langogne, membre de l'Association "OUI à la 2x2 voies", est intervenu à son tour pour signifier l'importance de cet axe et l'intérêt général pour les villes traversées de cet investissement qui permettra un meilleur avenir pour nos descendants. Il a rappelé que lui-même vivant à 80 m d'un croisement de route à grande circulation dont la RN 88 actuelle, ne subissait aucun problème de covisibilité et avait un niveau sonore très acceptable.#