Is devaient savoir, et intervenir si besoin, mais surtout ils ne devaient pas être absents ! Dans la journée les habitants sont venus par petits groupes se renseigner auprès des techniciens et ingénieurs de la D.D.E. Monsieur LIBOUREL, Maire et Conseiller général, a été présent une grande partie de la journée et a lancé la réunion publique de la soirée.

La présentation a eu lieu en respectant le processus habituel :

- Mr LHUISSIER D.D.E. de la LOZERE, expose les objectifs de la réunion à savoir la présentation des études en cours qui permettront de délimiter un fuseau des 300 mètres de large dans lequel viendra s’inscrire le futur tracé de la route express RN 88 à 2x2 voies.

- Mr ADELIN chef du Service des Grands Travaux, présente ensuite chaque phase de chacune de ces études en rentrant dans le détail des critères qui ont permis à l’Etat (donc essentiellement à la D.D.E.) de définir un choix de fuseau des 300 mètres dit « préférentiel »

- En un troisième temps la parole est donnée au public ce qui permet aux ingénieurs d’apporter des précisions et bien souvent de lever certaines inquiétudes.

Ainsi ont été précisés les points suivants :

- Le fuseau a une largeur de 300 mètres pour permettre l’exécution des travaux et la possibilité de quelques menues variations au moment de la préparation dans le détail du tracé définitif  pour les futures Enquêtes d’Utilité Publique (E.U.P.). Quand les travaux seront terminés l’emprise de la voie express à 2x2 voies sera d’environ 50 mètres.
- Suite à une question du public, Mr LHUISSIER a précisé les surfaces nécessaires pour la réalisation d’un échangeur : 5 Ha, et pour un demi-échangeur 4, 6 à 4, 8 Ha. C’est pourquoi la D.D.E. a répondu favorablement à la demande de mettre un échangeur à SAINT FLOUR en lieu et place du demi échangeur initialement prévu.

- Pour les zones humides, et dont les nuisances des eaux polluées pouvaient atteindre les nappes phréatiques, la D.D.E. a précisé que le complexe routier serait imperméabilisé dans sa totalité. Il sera procédé au départ à un terrassement complet au fond duquel sera étalé un matériau plastique étanche sur lequel seront créées les diverses couches constitutives de la chaussée. Le matériau plastique étanche sera remonté le long des parois afin d’assurer une totale étanchéité par rapport aux eaux de ruissellement. Ces eaux de ruissellement seront ainsi récupérées au niveau de ce plastique étanche et envoyées par canalisations dans des fossés de décantation. Elles seront traitées et deviendront alors réutilisables.

- Les habitants du MONT et des COMBES ont fait part de leur déception de voir que le projet initial passant au Sud (dit FUSEAU SUD) ait été abandonné au profit du fuseau Nord qui les pénalise beaucoup plus.

La réunion a été d’une grande correction dans son ensemble. Il est satisfaisant de voir ainsi l’intérêt général primer sur l’intérêt particulier malgré les sacrifices que certains se trouvent devoir faire. Nous insistons et insisterons toujours pour que l’intérêt particulier soit respecté, indemnisé et compensé à sa juste valeur. Au vu de ce qui s ‘est passé au cours des travaux de l’A 75 et lors des tractations qui ont eu lieu lors de la réalisation du tronçon A 75 – ROMARDIES, nous avons toutes les raisons d’être confiants !