Pourquoi ? Simplement parce que je perçois une attitude générale de consensus favorable sur ce projet, ce dont je me félicite, mais j’ai une crainte d’hypocrisie faite pour nous endormir, afin que nous nous trouvions un jour devant le fait accompli et que nous n’ayons que le droit de nous taire. Nous devons être très vigilants, bien analyser les faits, les engagements réels et non seulement les promesses, et nous devons réagir rapidement si le consensus affiché s’avère être un leurre !

Je ne dirai jamais assez combien la période que nous vivons en ce moment est cruciale pour la traversée de la Lozère et le bas de la Haute-Loire dans le cadre de la préparation du plan 2007/2013. Les officiels de droite et de gauche me confortent dans mon jugement et m’assurent de leur soutien et de leur action dans ce sens. Mais des bruits courent, je vérifie avec la réalité des travaux préparatoires et mon doute renaît.

Je me suis permis d’en faire part à notre Préfet, il m’a aussitôt répondu par l’intermédiaire de la DDE. Celle-ci nous fait l’historique des travaux depuis 2003 jusqu’à ce jour, faisant état notamment des travaux du Comité de Pilotage, que nous connaissons - et que vous connaissez puisque relatés dans nos diverses gazettes. - On nous parle de la « CHARTE » - Dieu sait si nous l’avons souhaitée !- mais élaborée suivant le processus établi au départ et dans lequel nous avions une part d’intervention non négligeable. Malheureusement lors de la seule réunion des ateliers techniques (sur les 3 prévues) à laquelle nous avons été invités, nous nous sommes rendus compte que le BET diligenté par la Direction de l’Equipement Régionale ne connaissait pas le projet, n’avait pas pour finalité la création d’une 2x2 voies mais d’une voie hybride avec des zones de « doublement » et agissant « d’îlots à îlots » sans préjudice pour l’environnement. Certes, nous sommes d’accord sur la finalité d’avoir une 2x2 voies respectueuse de l’environnement mais pas en sacrifiant la 2x2 voies proprement dite. Nous devions avoir une réunion au cours de laquelle le projet de la Charte devait nous être présenté avant élaboration ; cette réunion est supprimée. Ainsi la Charte va nous être présentée élaborée et nous n’aurons qu’à dire « Amen, ainsi soit-il ». Ce qui est inadmissible !

Oui, Monsieur Le Préfet, nous applaudissons à deux mains quand vous nous annoncez la mise en étude du fuseau des 300 m dans la traversée de la Lozère, de même pour le (les) contournements de Mende et Langogne, mais nous ne sommes pas convaincus de l’action de la DDE en ce sens, quoiqu’elle en dise ! Dans le cadre de l’établissement de la Charte, le Syndicat Mixte avait fait paraître une étude et des propositions fort pertinentes. Voir la rubrique « USAGERS ET TERRITOIRES » « quelles attentes vis à vis de l’aménagement de la RN88 » qui est le rapport des études conduites par le Syndicat Mixte d’Etudes et de Promotion de l’Axe Toulouse – Lyon (adresse : Grand Rodez 1 place Adrien Rozier B.P. 531 – RODEZ Cedex 12005 tél 05.65.73.83.75 Fax 05.65.73.83.10) - Jusqu’à plus ample informé, la Charte n’en tient aucun compte. Nous la publierons dès parution sur notre site et notre gazette ; nous souhaitons ardemment connaître l’avis de nos adhérents.

Vous qui avez eu le courage de me lire jusqu’au bout, je vous conseille de consulter nos derniers échanges de courrier avec la Préfecture dans la rubrique « avancement du projet »

Faites nous part de vos commentaires ci-dessous.
A bientôt de vous lire j’espère

Le Président Michel DUMAS