Cette étude devra obtenir une décision Ministérielle favorable pour pouvoir lancer les EUP qui devraient avoir lieu courant 2007-2008. Cette période dure environ 2 ans –soit 2005-2006-

Ensuite, le gouvernement décidera la DUP (comptons 6 mois, donc juin 2007).

Si la DUP est prononcée, alors seront lancées les études d’exécution dites Etudes de Projet et les enquêtes parcellaires. Le dossier de consultation des entreprises sera constitué et les acquisitions foncières commenceront.

Pratiquement en parallèle seront lancées les procédures complémentaires (loi sur l’eau, emprunts et stockage de matériaux…)

Puis il faudra attendre les autorisations ou déclaratioos des travaux.

Et ce n’est qu’enfin… et nous disons bien enfin, car tout le chemin décrit auparavant est long et difficile… que les travaux pourront commencer.

On comprend mieux pourquoi les avancées paraissent si longues et désespérantes !

On comprend mieux pourquoi les responsables techniques et politiques ne sont pas enclins à faire des prévisions et encore moins à avancer des dates. Tout peut être dit et contredit en un très court laps de temps.

Par contre, n’oublions pas que les diverses avancées et décisions sont certes techniques, mais aussi et surtout politiques : c’est le politique qui décidera et engagera l’Etat dans les travaux mais pas avant qu’il ait en mains la totalité du dossier finement étudié ; d’où l’importace des études actuellement en cours, lancées par notre Préfet, Monsieur Paul Mourrier, qui permettront de constituer des APSI sur le contournement de Mende mais aussi de Langogne.

Cette dernière ville sera condamnée à la mort lente, avant de disparaître, si cette décision ne devait être prise en charge dans le programme 2007-2013