La Lozère était jusqu’au milieu du 19° siècle un département très industriel, spécialisé dans le travail de la laine. Elle exportait dans toute l’Europe. A cette époque, les transports par chariots tirés par des bœufs ou des chevaux, s’accommodaient des routes médiocres.
Au cours du 19° siècle, l’activité économique a été révolutionnée par plusieurs innovations :

  • le transport par voie ferrée, -plus rapide et plus massif -
  • l’énergie nouvelle de la force de la vapeur produite par le charbon

Mais pour en profiter, il fallait soit produire du charbon, soit pouvoir en faire venir facilement par voie ferrée. Or, les voie ferrées sont arrivées très tard en Lozère, les deux meilleures : Paris-Nîmes et Paris-Béziers, contournent pratiquement le département. Les usines ont périclité lentement, faute de pouvoir lutter avec les centres industriels bien reliés aux marchés de consommation et aux gisements de charbon.
C’est donc bien l’enclavement qui a tué l’activité économique en Lozère et entraîné un exode rural sévère : la moitié de la population perdue en un siècle !

Pierre DACLIN